Les organismes de formation

Les organismes implantés en Bourgogne-Franche-Comté proposent des sessions de formation générale Bafa et BAFD, d’approfondissement et de qualification pour le Bafa, ainsi que de perfectionnement pour le BAFD ; ces formations peuvent se dérouler dans différents lieux en région ou ailleurs.

Il est possible de s’informer auprès des sièges régionaux des organismes ou de leurs antennes départementales ou locales et de s’inscrire via leur site internet, national ou régional.

Liste des organismes de formation :

AROEVEN Bourgogne
21300 Chenôve – 03 80 67 33 43
bafabafd.aroeven.fr ; aroeven-bourgogne.fr

AROEVEN Franche-Comté
25000 Besançon – 03 81 88 20 72
bafabafd.aroeven.fr ; aroeven.fr

CEMEA Bourgogne-Franche-Comté
25000 Besançon – 03 81 81 33 80
cemeabfc.org

Creusot Défi 2000
71200 Le Creusot – 03 85 80 15 56
cd2000.fr

Fédération régionale des familles rurales Bourgogne-Franche-Comté
25000 Besançon – 03 81 88 76 84
ma-formation-bafa.fr ; bourgogne-franche-comte.famillesrurales.org

Fédération sportive et culturelle de France FSCF – Comité régional Bourgogne-Franche-Comté
25000 Besançon – 03 81 25 28 12
fscf-bfc.fr

Folle Avoine
70230 Bouhans-lès-Montbozon – 03 84 92 34 44
bafa-bafd-foyersruraux.org ; ass.folleavoine@free.fr

Institut de formation d’animation et de conseil – IFAC Bourgogne
71100 Chalon-sur-Saône – 03 85 42 90 75
bafa-bafd.net ; ifac.asso.fr

La Ligue de l’enseignement Bourgogne-Franche-Comté
21000 Dijon – 03 80 30 55 25
laliguebfc.org

Léo Lagrange Bourgogne-Franche-Comté
21000 Dijon – 09 50 19 08 38
bafa-bafd.org ; leolagrange.org

Mouvement rural de jeunesse chrétienne Bourgogne-Franche-Comté – MRJC
25000 Besançon – 03 81 25 28 00
mrjc.org

UFCV Bourgogne-Franche-Comté – site Besançon
25000 Besançon – 03 81 52 56 60
bafa.ufcv.fr ; ufcv.fr

UFCV Bourgogne-Franche-Comté – site Dijon
21000 Dijon – 03 81 52 56 80
bafa.ufcv.fr ; ufcv.fr

Union régionale des Francas Bourgogne-Franche-Comté
21800 Quetigny – 03 80 30 17 18
bafa-lesfrancas.fr ; francas.asso.fr

Les aides financières

Certains organismes de formation prennent en charge tout ou partie de la formation Bafa ou BAFD en échange d’un engagement des stagiaires à participer à l’animation d’accueils collectifs de mineurs sans rétribution ; se renseigner directement auprès des organismes.

Aides des Caf

L’aide des Caisses d’allocations familiales est variable, elle est destinée aux allocataires ou enfants d’allocataires.

Dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort, des aides sont destinées aux 17-30 ans pour le Bafa et aux 21-30 ans pour le BAFD ; leurs montants sont de 150 € pour les formations générales ainsi que pour les approfondissements ou la qualification.

La Haute-Saône propose une aide spécifique de 1 296 € pour les Directeurs de centre d’accueil et de loisirs, en poste ou en cours de recrutement, s’engageant à exercer dans leur structure pendant au moins un an après l’obtention du BAFD.

En Saône-et-Loire l’aide destinée aux plus de 17 ans est de 200 € pour la formation générale, un complément de 50 € est possible si l’approfondissement est en lien avec les enfants porteurs de handicap.

Une aide nationale pour la session d’approfondissement est versée à tout stagiaire, allocataire ou non, sans condition de ressources ; son montant est de 91,47 € ou de 106,71 € si la session est centrée sur la petite enfance.

Pour toute demande, prendre contact avec la Caf de son département : caf.fr

Aides de la MSA

La Mutuelle sociale agricole peut attribuer des aides à ses adhérents ou à leurs enfants.

Pour la Bourgogne, une aide de 400 € est proposée aux moins de 26 ans si le quotient familial est inférieur à 1 000 €.
Pour la Franche-Comté, une aide couvrant 50 % du coût du stage (plafonnée à 300 €) est possible pour les moins de 20 ans enfants d’adhérents ou pour les moins de 30 ans adhérents.

S’adresser à sa MSA : bourgogne.msa.frfranchecomte.msa.fr

Aides des Conseils Départementaux

Les Conseils départementaux de Saône-et-Loire et de l’Yonne donnent des aides directes.

En Saône-et-Loire des aides sont destinées aux moins de 25 ans pour le Bafa et aux 21-25 ans pour le BAFD inscrits auprès d’un organisme de formation ayant signé une convention avec le Conseil départemental ; leurs montants sont de 90 € pour la session de formation générale Bafa et de 150 € pour la session de formation d’approfondissement BAFD.
Plus d’infos : saoneetloire71.fr

Dans l’Yonne des aides de 100 € pour les sessions de formation générale sont destinées aux 17-21 ans pour le Bafa et aux 21-25 ans pour le BAFD inscrits auprès d’un organisme de formation partenaire du département, en contrepartie le stage pratique doit être effectué dans l’Yonne.
Plus d’infos : yonne.fr

Certains départements peuvent attribuer une aide indirecte par l’intermédiaire du Fonds départemental d’aide aux jeunes FDAJ ; se renseigner auprès des Centres médico-sociaux (CMS), des Missions locales, des Centres communaux d’action sociale (CCAS), ou auprès des éducateurs de prévention.

Cas particulier de la Nièvre

Dans la Nièvre, des aides communes Caf/Département/Etat sont possibles pour les plus de 17 ans, sous conditions de ressources ; leurs montants vont de 100 à 300 € pour la formation générale ainsi que pour l’approfondissement ou la qualification.
Pour toute demande, s’adresser au Bureau information jeunesse de la Nièvre :
Bij – Espace Salengro
5 allée de la Louée – 58000 Nevers
03 45 52 50 01 – ijnièvre@jeunes-bfc.fr

Aides des Communes

Certaines villes ou communauté de communes peuvent attribuer des aides directes ou indirectes, c’est notamment le cas à Besançon (25), Chalon-sur-Saône (71), Chevigny-Saint-Sauveur (21), dans la communauté de communes de Saulieu (21) ; se renseigner auprès des mairies, services jeunesse ou auprès de la structure Information Jeunesse de votre territoire.

Aides des Comités d’entreprise

Les Comités d’entreprises peuvent éventuellement apporter une aide pour les enfants de leurs salariés.

Le contrat d’engagement éducatif

Le contrat d’engagement éducatifCEE – est un contrat de travail conclut entre les organisateurs d’accueils collectifs de mineurs et les personnes qui participent occasionnellement aux fonctions d’animation ou de direction, durant leurs congés ou leurs temps de loisirs, moyennant une rémunération forfaitaire ; la totalité des contrats signés ne peut être supérieure à 80 jours par période de 12 mois consécutifs.
Plus d’infos : service-public.fr

[retour sommaire]