Le volontariat permet de s’impliquer, de s’engager dans une association, une collectivité, une fondation
A la différence du bénévole, le volontaire bénéficie d’un statut avec un contrat écrit pour une durée limitée.
Il perçoit une indemnité qui dépend du statut. Dans tous les cas, les volontaires se voient accorder un certain nombre de garanties qui les protègent tout au long de leur mission. Il existe deux formules principales pour effectuer un volontariat en France : le service civique et le volontariat de sapeur-pompier. Il est également possible d’effectuer un volontariat à l’étranger.

Sommaire
Le service civique
Les sapeurs-pompiers volontaires
Volontariat à l’étranger

Le service civique

Il permet aux jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les personnes en situation de handicap) d’accomplir une mission d’intérêt général dans des domaines très différents : culture et loisirs, développement international et action humanitaire, éducation pour tous, environnement, intervention d’urgence en cas de crise, mémoire et citoyenneté, santé, solidarité, sport.

Durée : de 6 à 12 mois.
Rémunération : selon les situations, les volontaires en service civique perçoivent entre 580,62 € et 688,30 € par mois.
Des dispositions particulières concernent les moins de 18 ans pour lesquels le service civique doit être adapté.

Les étudiants peuvent obtenir des crédits du système européen de transfert et d’accumulation de crédits (European Credits Transfer System-ECTS), si les activités qu’ils ont exercées ont permis l’acquisition de connaissances, aptitudes et compétences relevant du cursus d’études suivi.

Les volontaires prépareront gratuitement le PSC1 (Prévention et secours civique 1) qui est la formation de base aux premiers secours. Ils suivront aussi une formation civique et citoyenne de 2 journées.
Pour connaître les dates des formations destinées aux jeunes volontaires en service civique : http://formationcivique-bfc.fr

Plus d’infos :

Livret le service civique édition 2019

Les sapeurs-pompiers volontaires

En France, il existe près de 195 000 pompiers volontaires. Ils représentent 79% des sapeurs-pompiers de France. Ces femmes et ces hommes volontaires exercent cette activité de pompier parallèlement à leur vie professionnelle ou à leurs études. En moyenne ils effectuent 6 interventions par mois.

Pour devenir sapeur-pompier volontaire (SPV), il faut être âgé de 16 à 60 ans et remplir certaines conditions d’aptitudes médicales et physiques.
Les sapeurs-pompiers volontaires sont formés et reçoivent une indemnité.
La durée de l’engagement est de 5 ans renouvelables.

Plus d’infos : s’adresser au service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de son département.

Les jeunes de 11 à 18 ans peuvent devenir jeunes sapeurs-pompiers (JSP). Ils suivent une formation de 4 ans qui se déroule généralement les mercredis ou samedis.
Ils évoluent au sein d’une véritable équipe, apprennent à lutter contre les incendies, participent à des manœuvres et des cérémonies, font du sport…
Les inscriptions se font au moment de la rentrée scolaire.

Il faut s’adresser à l’Union Départementale des Sapeurs-Pompiers de son département.

Plus d’infos : www.pompiers.fr

Volontariat à l’étranger

Les 2 principaux dispositifs de volontariat à l’international sont le volet « volontariat » du Corps européen de solidarité (ex SVE), et le Service civique. Aucune condition de langue, de diplôme ou de formation n’est exigée.

  • Le volet « volontariat » du Corps européen de solidarité s’adresse aux jeunes de 18 à 30 ans. Les missions durent entre 2 et 12 mois et se situent essentiellement en Europe. Leur but est d’aider des communautés ou des personnes dans toute l’Europe dans le domaine social, citoyen, sanitaire, culturel, sportif, environnemental, éducatif ou humanitaire. Les jeunes volontaires perçoivent une indemnité.
  • Le service civique s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans (30 ans en situation de handicap) souhaitant s’engager au service de l’intérêt général au sein d’un organisme français proposant des missions en France mais aussi à l’étranger. La durée de l’engagement est de 6 à 12 mois. Une indemnité est versée en contrepartie de l’engagement.
  • D’autres dispositifs existent mais l’accès est plus restrictif : le Volontariat international (VI) VIE-VIA par exemple, permet d’être volontaire pour une entreprise française à l’étranger. Il s’adresse à tous les 18-28 ans mais dans la réalité, la grande majorité des volontaires ont un niveau Bac+4 ou supérieur.

Il existe d’autres volontariats notamment dans le domaine de la solidarité internationale : Volontaires de l’aide de l’Union Européenne, Volontaire de solidarité internationale

Plus d’infos :

  • Le livret Partir en solidarité internationale
Téléchargez le livret Partir en solidarité internationale édition 2020
  • Le guide Partir à l’étranger
Téléchargez le guide Partir à l’étranger édition 2020

[retour sommaire]