La validation des acquis de l’expérience (VAE) constitue une voie d’accès aux certifications à partir de l’expérience. Elle permet de faire reconnaître son expérience (professionnelle ou non) afin d’obtenir un diplôme, un titre ou un certificat de qualification professionnelle.

Diplômes, titres et certificats sont ainsi accessibles grâce à l’expérience (et non uniquement par le biais de la formation initiale ou continue) selon d’autres modalités que l’examen.

A qui s’adresse la VAE ?

Toute personne engagée dans la vie active peut recourir à la VAE quel que soit son statut ou son niveau de formation.
Une seule condition : avoir une expérience d’au moins 1 an en continu ou en discontinu en rapport direct avec le diplôme, titre ou certificat envisagé.
Sont prises en compte : les activités professionnelles salariées ou non, le bénévolat ou le volontariat, les activités réalisées en formation initiale ou continue (périodes de formation en milieu professionnel, stages pratiques, contrats en alternance).

Pour quelles formations ?

La VAE s’applique à l’ensemble des diplômes et titres à vocation professionnelle ainsi qu’aux certificats de qualification, sous réserve toutefois de figurer dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

Quelles sont les étapes ?

  • Identifier le diplôme et l’organisme certificateur
    Dans un premier temps il faudra identifier le diplôme ou certificat qui correspond le mieux à votre expérience. Pour vous aider dans cette première démarche, rendez-vous dans un point relais conseil (PRC) en VAE. Vous pourrez alors être orienté vers le bon organisme certificateur (celui qui délivre la certification visée : ministère de l’Éducation Nationale, universités, Cnam, ministère de la Santé, ministère du Travail, ministère de l’Agriculture…).
  • Préparer et rédiger votre dossier de validation
    Un dossier écrit est nécessaire pour décrire votre expérience professionnelle en rapport avec la certification visée.
  • Entretien devant un jury de validation
    Un jury évaluera vos compétences, à partir de votre dossier et parfois avec une mise en situation professionnelle. À l’issue de cet entretien oral, le jury décidera de la validation totale, partielle ou d’un refus de validation du titre ou du diplôme.

L’ensemble de ces étapes peut durer de 8 à 12 mois.

Financement

Une prise en charge est possible au titre de la formation professionnelle continue. Le coût d’une procédure VAE peut varier selon les organismes certificateurs.

Les prises en charge diffèrent selon le statut de la personne (demandeur d’emploi, salarié…). Pour connaître les possibilités de prise en charge, contactez votre point relais conseil.

L’ensemble des mesures d’aide pour suivre une VAE est consultable sur le site de l’Emfor-BFC :

Pour en savoir plus sur la VAE

www.emfor-bfc.org/orientation-parcours/vae : liste des points relais conseil VAE et liste des certificateurs en Bourgogne-Franche-Comté, mesures d’aide à la VAE.

www.vae.gouv.fr : portail de la validation des acquis de l’expérience (VAE).

https://avril.pole-emploi.fr : site qui permet de connaître quels sont les diplômes disponibles en VAE pour un métier donné et quelles démarches effectuer.