Illustration Comment se déplacer

Comment se déplacer

A vélo

La location de vélos

L’utilisation du vélo est en plein essor.

La location est adaptée pour utiliser un vélo de façon ponctuelle. Elle peut être proposée par des collectivités (communes, structures intercommunales, offices de tourisme…) ou des loueurs privés.
Plusieurs villes ou intercommunalités de la région proposent des vélos en libre-service. Gratuit ou payant, ce système permet de retirer un vélo dans une station et de le déposer dans une autre à toute heure du jour et de la nuit.

Pour connaître les loueurs privés, consultez les pages jaunes ou un moteur de recherche sur internet.

Combinez le train et le vélo

Vous pouvez monter dans le train avec votre vélo dans la plupart des TER Bourgogne-Franche-Comté sous réserve de places disponibles.
Attention : la réservation est obligatoire sur les axes Paris/Dijon/Lyon et Paris/Auxerre/Morvan (Paris-Avallon, Paris-Clamecy/Corbigny). Elle est gratuite.

Avec le service abri vélos, laissez votre vélo à la gare dans un abri sécurisé et prenez le train. Ce service est proposé par la Région Bourgogne-Franche-Comté dans certaines gares et est accessible à tout petit prix (abonnement 1€ par mois ou 10 € par an).

En gare de Dijon, la vélostation vous permet de stationner votre vélo à la gare en sécurité pour 1 € par mois ou 10 € par an.

Plus d’infos sur les TER Bourgogne-Franche-Comté : www.ter.sncf.com/bourgogne-franche-comte 

Plus d’informations sur la complémentarité entre train et vélo en France sur www.sncf-voyageurs.com : stationnement dans les gares, location de vélos, vélos à bord des trains.

Des aides pour acheter un vélo

L’Etat verse une aide pour l’achat d’un vélo électrique ou non, à condition que le revenu fiscal de référence soit inférieur à un certain seuil : le bonus vélo.
Nouveau : depuis février 2024, le bonus vélo fonctionne non seulement pour l’achat d’un vélo neuf, mais également pour un vélo d’occasion.
Il existe aussi une prime à la conversion vélo électrique si l’on achète un vélo à assistance électrique pour remplacer sa voiture.

Certains Départements donnent une aide pour l’achat d’un vélo. Dans la région, c’est le cas de la Côte-d’Or (pour un vélo à assistance électrique). Des communes ou structures intercommunales proposent également des aides pour l’acquisition d’un vélo. Renseignez-vous auprès de votre mairie.

Les ateliers de réparation de vélos

Votre vélo est en panne et vous avez un petit budget ? Des ateliers de réparation vous proposent de faire vous-même vos réparations. Les outils sont mis à votre disposition et des personnes expérimentées sont là pour vous conseiller.

Pour connaître les adresses : FUB (Fédération des usagers de la bicyclette) et l’Heureux Cyclage (réseau des ateliers de réparation de vélos participatifs et solidaires).

Les vélo-écoles

L’utilisation du vélo se développe de plus en plus dans les villes. Pour se mettre ou se remettre en selle, des vélo-écoles existent dans beaucoup de villes. Ils s’adressent aux enfants et aux adultes pour apprendre à faire du vélo ou à s’y remettre.

Pour trouver un vélo-école : www.francevelotourisme.com ou www.fub.fr

Quelques conseils pour circuler à vélo

Circulez à droite sur la chaussée ou sur les aménagements cyclables en veillant à bien respecter les sens de circulation, ne roulez pas trop près des voitures en stationnement (ouverture des portières), ne vous faufilez pas entre les files de voitures, ne dépassez pas un camion ou un bus à l’arrêt (attention aux angles morts), signalez vos changements de direction, redoublez de vigilance aux intersections, restez sur la voie de droite dans les giratoires, arrêtez-vous aux feux rouges (sauf si panneau « cédez-le-passage » cycliste au feu), ne prenez pas les sens interdits (sauf si aménagés en double-sens cyclable).

Les enfants de moins de 8 ans sont autorisés à rouler au pas sur les trottoirs (sauf disposition municipale contraire), il est fortement conseillé de ne pas laisser les enfants circuler seuls avant 10 voire 12 ans.

Bon plan : marquez votre vélo avec le système « Bicycode« . Standardisé au niveau national, il permet de retrouver plus facilement son vélo en cas de vol.

A savoir : il est interdit de porter tout dispositif susceptible d’émettre du son à l’oreille (téléphone, oreillettes ou casque audio) en conduisant, y compris à vélo. Le contrevenant s’expose à une amende de 135 €.

Plus d’infos :

www.securite-routiere.gouv.fr
www.fub.fr

Voiture : covoiturage et auto-partage

Le covoiturage

Le principe du covoiturage est d’utiliser une voiture à plusieurs : plutôt que de voyager seul, un conducteur propose les places libres de son véhicule à des passagers. Les passagers participent aux frais de déplacement. Le conducteur ne doit pas faire de bénéfice sur le trajet.

La rubrique covoiturage du site Mobigo propose des offres de trajets en Bourgogne-Franche-Comté notamment pour les trajets domicile-travail.
Un certains nombre de communes, de communautés de communes ou d’agglomération ont créé des « communautés » sur ce site pour mettre en relations les personnes qui ont besoin de se déplacer sur ces territoires.

La prime covoiturage : les conducteurs qui effectuent des trajets réguliers de moins de 80 km (notamment des trajets domicile-travail) en utilisant une plateforme de covoiturage participant à l’opération, peuvent toucher une prime de 100 €. La plateforme covoiturage de Mobigo permet d’obtenir cette prime.

Plusieurs villes ou intercommunalités ont mis en place des services de covoiturage :

Enfin, d’autres sites permettent de se déplacer dans toute la France et au-delà :
www.blablacar.fr
www.laroueverte.com
www.mobicoop.fr

L’autopartage

Les services d’auto-partage proposent des voitures en libre-service. Après avoir adhéré au service, il est possible d’emprunter une voiture à tout moment. Le tarif dépend du temps d’utilisation et de la distance parcourue. L’utilisateur d’un service d’auto-partage finance donc la voiture seulement pendant qu’il s’en sert. Le reste du temps elle est utilisée par d’autres membres. Des voitures en libre-service existent dans certaines villes de la région mais également en zone rurale :

  • Auto-campagne Terre de Saône : voitures en libre-service à Fleurey-lès-Faverney, Port-sur-Saône et Saint-Rémy
  • Citiz Bourgogne-Franche-Comté : voitures en libre-service à Besançon, Dijon, Louhans, Salins, et plusieurs communes du parc naturel du Haut-Jura (Lajoux, Moirans, Morez, St-Claude)
  • Locigo : voitures en libre-service à Cosne-Cours-sur-Loire et Nevers
  • Optymo : voitures en libre-service dans l’agglomération de Belfort
  • Roule Vert : voitures en libre-service à Lantenne-Vertière

A noter : il existe des systèmes d’autopartage entre particuliers. Des propriétaires proposent leur voiture en location pour quelques heures ou plusieurs jours quand ils ne s’en servent pas. Des sites comme https://fr.getaround.com  ou https://turo.fr mettent en relation possesseurs de voitures et locataires.

En avion

Dans la région, l’aéroport de Dole-Tavaux propose des vols à bas coût vers Bastia, Fès, Marrakech et Porto.
Plus d’infos : www.dole.aeroport.fr

D’autres aéroports sont accessibles depuis la région : Bâle-Mulhouse, Lyon St-Exupéry, Paris Charles-de-Gaulle et Paris Orly.

Plus d’infos : www.viamobigo.fr

Plus d’infos pour partir en avion sur www.agitateursdemobilite.fr

Personnes en insertion : les plateformes de mobilité

Les plateformes de mobilité accompagnent les personnes qui rencontrent des difficultés dans leurs déplacements dans le cadre de leur insertion professionnelle.

Elles informent sur les différentes possibilités de se déplacer, les aides pour passer le permis….

La plupart accompagnent, louent des scooters, vélos ou même parfois des voitures à des tarifs préférentiels. Quelques-unes proposent des services de réparation à bas prix.

Plus d’infos : www.viamobigo.fr et www.mobin-solutions.fr

[retour sommaire]